Abbaye de Graville


Doyen havrais taillé dans la pierre en ces temps où les normands cousinaient avec l’Angleterre, l'abbaye s’ouvre sur une église dont la nef et le transept sont des survivances romanes. Outre ses chapiteaux sur lesquels, depuis des siècles, guerroient le Vice et la Vertu, l’édifice est une ode à la mémoire de sainte Honorine, jeune martyre dont le cercueil, dit-on, fut ici sauvé des eaux par les premiers chrétiens et bateliers d’antan.
Puisse ce haut fait que colporte l’Histoire et la Légende dorée vous inciter à pousser la porte des salles conventuelles devenues musée.
Après quoi vous vous faufilerez dans les sentes ourlées de verdure des jardins qui s’étagent au surplomb de la baie. A l’abri des vents d’agitation portuaire, les notes fleuries de l’aubépine et de jasmin y taquinent les accords majestueux du cèdre ou de l’if sous la protection de Notre-Dame de Grâce, la Vierge noire couleur métal, dont l’imposante stature rappelle comment l’ennemi rebroussa chemin, un jour de 1870.

Découvrez plus de détail sur l'abbaye via la visite proposée en cliquant ci-dessous :
<iframe width="400" height="280" src="http://www.rcf.fr/embed/781029" frameborder="0" scrolling="no"></iframe>

Notre-Dame de Lonlay


Héritier d’une illustre famille, Guillaume Talvas de Bellême se devait de conforter son prestige et de préparer son salut en fondant une abbaye. Ainsi en 1017 offrit-il de beaux arpents de terre aux moines bénédictins.

Mille ans passèrent. L’abbaye perdit ses bâtiments claustraux et la nef romane de son abbatiale. Mais non point son chœur gothique, ni ses bras de transept, désormais ouverts aux offices paroissiaux.

Cette église… Grande dame d’antan un peu oubliée dans son coin de bocage. Aussi célèbre écrivain que génial Inspecteur Général des Monuments historiques, Mérimée la dédaigna. Une injustice fort heureusement réparée depuis. Car l’abbatiale a la superbe des nobles douairières qui se souviennent avoir rayonné, auréolées de pieux sentiments.

Voyez sa prestance, comme elle dresse sa tour de croisée par-dessus les toits du bourg et déploie sa belle robe de granit et de grès sous la lumière des jours. Passé le porche, elle vous séduira par ses retables XVIIe, sa statuaire du haut Moyen-âge et ses chapiteaux merveilleusement animés de l’imaginaire des sculpteurs romans anglo-normands.

01 Février 2015
Concert | "Réforme et Contre-Réforme" par l'ensemble Quid-Novi (Concert)
Saint-Martin de Mondaye
15h. Entrée libre, participation aux frais.
05 Février 2015
Maëlstrom Librement inspiré d'un "Mal d'archive" de Jacques Derrida -
(du 05/02 au 28/02)
Abbaye aux Dames, Eglise de la Sainte-Trinité
Pour la quatrième année consécutive, la Région Basse-Normandie ouvre les salles d’exposition de l’Abbaye-aux-Dames du 5 au 26 février, à de jeunes artistes tout récemment diplômés de l’école supérieure d’arts & médias de Caen/Cherbourg. L’exposition Maelstrom dont le commissariat a été confié à la commissaire d’exposition indépendante Léa Bismuth, regroupe ainsi les œuvres des six étudiants qui ont obtenu en mai 2014 leur diplôme de 5e année.
07 Février 2015
Pots communs
(du 07/02 au 22/03)
Prieuré de Sainte-Gauburge
l'acquisition d'une importante collection particulière permet à l'Écomusée de présenter des séries de poteries locales très cohérentes et de rappeler l'importance économique et humaine de l'activité potière dans le grand Perche jusqu'à la première moitié du XXème siècle.
Tout Feu Tout Flamme dans le Perche !
(du 07/02 au 01/03)
Prieuré de Sainte-Gauburge
Programme complet disponible au Point Information de l’Ecomusée et sur : http://tout-feu-tout-flamme.jimdo.com/
14 Février 2015
Plessage des haies
Prieuré de Sainte-Gauburge
Avant l’utilisation du fil barbelé ou des clôtures électriques, les agriculteurs plessaient les haies de leur exploitation. Ils entrelaçaient les branches des arbres et arbustes de la haie pour donner plus de solidité à l’ensemble et former une clôture quasi infranchissable.Le bois des haies avait par ailleurs de nombreuses utilités : bois de chauffage, confection d’outils et d’ustensiles, herbes aromatiques. Les lianes, telle que les clématites ou les ronces servaient pour la fabrication de paniers en tout genre. A cette occasion, les participants pourront entretenir et mettre en valeur cet élément indispensable à notre région : la haie bocagère. Ils apprendront surtout des techniques de clôture naturelle vivante, riche en possibilités énergétiques et participant à la défense de l'environnement. Sur réservation de 10h30 à 17h. 

 







ABBAYES-NORMANDES © 2015 - Tous droits réservés
Creation site internet
Agence web
Agence de communication
Creation site internet France
Creation site internet Auto entrepreneur
Agence web Rouen
Exemple site internet
Referencement
Referencement Google
Creation logo
Modele site internet
Webdesign
Web design
Web agency
Graphisme
Creation site internet Rouen
Creation site internet Paris
Creation site internet Normandie
Location site internet
Annonce gratuite



Fermer